entretien des extincteurs

Comment se passe l’entretien annuel d’un extincteur ?

Il est mainte fois prouvé que l’utilisation d’un extincteur est le moyen le plus efficace pour neutraliser ou circonscrire un début d’incendie. Les extincteurs, des dispositifs existants en plusieurs gammes, s’avèrent être des anti-incendie efficaces. Ils se diffèrent selon leurs classifications et leurs catégories. Un extincteur peut contenir de l’eau, de la mousse, du Co², de la poudre ou encore de l’eau avec additif.

Actuellement, les extincteurs sont accessibles aussi bien pour les professionnels, mais aussi pour le grand public. Il est possible de retrouver sur le marché les trois gammes suivantes : portatif, fixe et mobile. Selon la catégorie, le mode de fonctionnement et le champ d’action varieront. Mais l’objectif principal reste bien évidemment la lutte contre les incendies. Pour qu’il puisse remplir pleinement son rôle, un extincteur est soumis à toute une série de contrôle.

Un entretien pour assurer son efficacité

Un extincteur doit faire l’objet d’un contrôle régulier. Seul un extincteur en état de marche est utile dans le cas d’un sinistre. Sur Safe T, vous retrouverez des conseils utiles pour entretenir des extincteurs. Une fois par an, un professionnel passe pour évaluer votre extincteur. Pour un extincteur Co², il doit être révisé après 10 ans s’il n’a pas encore servi. Ce sera 5 ans dans le cas contraire. Selon la norme NF S 61919, un extincteur ne doit pas dépasser les 20 ans si des traces de choc, de rouilles… sont constatées.

Suivant les règles APSAD (règle R4), un extincteur doit subir une vérification approfondie après 10 ans de mise en service. Au-delà de cette période, certains fabricants remplacent directement les dispositifs concernés. Les extincteurs à eau et à poudre sont un peu particuliers puisque leurs durées de vie dépendront de l’endroit où ils seront placés. Ce sont des modèles qui sont sensibles aux températures. L’extincteur à eau ne supporte pas une température élevée et un extincteur à poudre ne tolère pas l’humidité.

Quel organisme doit effectuer le contrôle annuel ?

Cette tâche incombe le plus souvent aux responsables de contrôle du fabricant. C’est préférable puisque ce professionnel mandaté par le fabricant est au courant de toutes les procédures à suivre pour le contrôle et l’entretien du matériel. Aussi, le représentant du fabricant dispose de tous les outils nécessaires. Si une pièce est à remplacer, il sera en mesure de le faire. Il possède aussi tous les outils de vérification nécessaires.

Lors d’un contrôle, quels sont les points à vérifier ?

Lors d’une visite de contrôle, le technicien s’attardera sur les points suivants :

  • L’emplacement de l’extincteur
  • La présence d’un manuel d’utilisation
  • L’intégrité du dispositif
  • La présence d’un indicateur de pression (une jauge avec une aiguille qui doit indiquer le plus souvent la partie verte)
  • Le système d’accroche de l’extincteur (est-ce que les accroches sont suffisantes, aucune cassure…)

Si le technicien juge qu’il y a des défauts qui doivent être corrigés, il adoptera les mesures nécessaires pour que tout soit remis en état. De nos jours, il existe bon nombre d’entreprises spécialisées dans le contrôle des extincteurs. Si vous voulez avoir recours à ces services, il suffit de vous inscrire sur le site, remplir et envoyer un formulaire. Vous recevrez une réponse avec le cout de la prestation que vous demandez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *